Qui sommes-nous?

Histoire


Belpork asbl, propriétaire et gestionnaire du système de qualité Certus, a commencé à développer le Registre AB en 2012. Grâce au Registre AB, Belpork asbl entend participer, d’une part, à la lutte contre la résistance aux antibiotiques. L’établissement d’un inventaire de l’utilisation des antibiotiques à grande échelle permettra de faire ensuite des analyses et de fournir des conseils au secteur et aux entreprises individuelles. D’autre part, le Registre AB a été lancé par Belpork asbl dans le cadre de son accord de coopération avec le système de qualité allemand QS. Le système QS permet de vendre de la viande Certus sur le marché allemand, ce qui est d’une importance cruciale pour le secteur porcin belge.


En 2013, le projet a commencé à se concrétiser au sein du Groupe de Travail Antibiotiques, regroupant plusieurs parties prenantes. Vu le rôle clé assumé par les vétérinaires dans le cadre de ce projet, Belpork s’est également concertée avec l’organisation VIP (Varkensdierenartsen In Praktijk - vétérinaires porcins).
Le Registre AB a été développé sur la base de l’avis relatif au rassemblement de données, rédigé par AMCRA asbl, et avec la participation du secteur. Le logiciel en ligne nous a été fourni fin 2013.

Éleveurs de porcs


Le Registre AB a été lancé le 1er janvier 2014. Le cahier des charges impose à tous les producteurs certifiés dans le cadre du système de qualité Certus de faire enregistrer par leurs fournisseurs tous les antibiotiques administrés ou délivrés. Il en va de même pour les éleveurs porcins agréés par le cahier des charges CodiplanPlus Porcs. Le système de qualité Colruyt y a été ajouté ultérieurement, et il est désormais également possible d’adhérer au système sur base volontaire. Depuis le 01/01/2016, l’utilisation d’oxyde de zinc doit également être enregistré dans le Registre AB.


Pour l’analyse des données collectées, Belpork a conclu un accord avec AMCRA asbl, le centre de connaissance pour tout ce qui concerne l'utilisation d’antibiotiques et les résistances bactériennes auprès des animaux. AMCRA dispose d’une unité scientifique chargée du suivi de la qualité des données, de l’analyse des données et de l’émission d’avis. A l’aide des rapports d’exploitation individuels, le Registre AB offre aux éleveurs porcins ainsi qu’à leurs vétérinaires de guidance une meilleure vue sur l’utilisation d’antibiotiques dans leur exploitation. Le premier rapport fut envoyé en automne 2014. L’analyse périodique des données permet à chaque producteur de suivre l’évolution de son utilisation d’antibiotiques dans le temps.

Pour qui l'enregistrement des antibiotiques est-il obligatoire ?


Dans le courant de 2016, les autorités envisagent la mise en œuvre d’une législation adaptée visant à mieux réglementer l’utilisation vétérinaire d’antibiotiques. Ceci résulte en l’instauration d’un système national de collecte de données, intitulé Sanitel-Med. Ce système impose l’enregistrement des antibiotiques utilisés pour les porcs, les poulets de chair, les poules pondeuses et les veaux de boucherie. De ce fait, il s’applique également aux producteurs porcins déjà affiliés au Registre AB. Cette obligation légale entre en vigueur le 27/02/2017.
Quatre fois par an, le Registre AB effectue un couplage automatique avec Sanitel-Med. Les producteurs affiliés au Registre AB ne doivent par conséquent faire aucune démarche supplémentaire pour être en règle avec la législation.

Belplume


Le 15 mai 2017, le système de qualité pour les producteurs de volaille Belplume adhère au Registre AB. Par le biais du cahier des charges Belplume, tous les participants sont tenus de faire enregistrer leur utilisation d’antibiotiques dans le Registre AB.

Le label de qualité flamand IKM


A partir de l’automne 2018, les élevages laitiers pourront contrôler leur consommation d’antibiotiques via le Registre AB. Les éleveurs laitiers seront obligés, dans le cadre de leur participation au label de qualité flamand IKM, d’effectuer leurs enregistrements dans le Registre AB.  

Une structure global


Au vu de l’évolution trans sectorielle du Registre AB, il n’est plus possible d’organiser tout cela au sein de Belpork. C’est la raison pour laquelle il a été décidé de reprendre la gestion du Registre AB dans une organisation distincte : REGISTRE AB ASBL. Cette organisation est une structure globale découlant de Belpork (secteur porcin), Belplume (secteur de la volaille) et IKM Vlaanderen (secteur des vaches laitières) grâce à laquelle la réduction des antibiotiques et l’utilisation raisonnée des antibiotiques seront encore plus efficaces. Vous pouvez vous adresser au helpdesk de cette nouvelle asbl depuis le 1e mai.